Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Voici le premier volume d'une bande dessinée digne d'une grande Saga chevaleresque .

Celle- ci allie un joli conte médieval, fort en rebondissements épiques, à une esthetique remarquable. Au-delà de la fiction, différents sujets, toujours d'actualité, sont abordés comme le féminisme, la trahison, la  manipulation, la prise de pouvoir, la révolte ...

L' illustrateur a choisi un procédé original pour ce projet ; les planches ont d'abord été imprimées en noir et blanc et colorisées ultèrieurement, ce qui donne un résultat magnifique. Les couleurs sont tantôt vives, tantôt douces, et les contrastes alimentent le côté onirique de ce récit. L'histoire quant à elle reprend les codes des contes traditionnels médiévaux avec la Princesse , la quête, les manants...  

Tilda, jeune Princesse se voit déstituée et trahie par son jeune frère, largement influencé par le régent. Plutôt que s'exiler sur l'île de Malefosse, elle préfère prendre la fuite avec quelques fidèles pour fomenter sa vengeance.

Dans ce voyage initiatique, elle passe par des villages où la révolte gronde face à la misère. Les bruits courent qu'il existait un temps où il n'y avait ni maître ni esclave, tout était partagé : l'âge d'or .

Tilda est-elle prête à entendre les désirs de son peuple, ou bien est-elle uniquement aveuglée par la vengeance et le désir de pouvoir ?

Un véritable bijou, on a hâte de découvrir la suite.

 

 

L'âge d'or

Document indisponible Document disponible
Ajouter à une liste
Réserver